Professionnaliser

formation

CHANTIER école Ile-de-France a pour objet la professionnalisation des structures et des équipes en place. Son objectif est de faire reconnaître le caractère professionnel de la démarche chantier-école et la nécessité des moyens économiques qui vont avec.

A ce titre, CHANTIER école Ile-de-France coordonner des actions de professionnalisation et de qualification des acteurs des ACI

Elle anime ainsi le réseau des ACI d’Ile-de-France en favorisant les rencontres et les temps d’échange entre les structures lors de ces actions régulières.

 

Un projet accélérateur d’insertion, co-financé par le Fonds Social Européen et la Ville de Paris, avec au centre de la démarche, la mutualisation et la coopération répondant à une logique partenariale et d’ancrage territorial.

Dans le cadre de son opération « Renforcement de l’employabilité des salariés en parcours d’insertion par la diversification des activités via l’agriculture urbaine et la professionnalisation » CHANTIER école Île-De-France développe une mission de mutualisation de la professionnalisation des Structures de l’Insertion par l’Activité Economique (SIAE), de façon à mettre en place des actions diverses : Formation, sensibilisation, information, échange de pratiques, appropriation méthodologique,  partant de l’identification des besoins des SIAE.

L’opération est co-financée par le Fonds Social Européen (FSE), dans le cadre de son programme opérationnel national « Emploi et Inclusion » 2014-2020, et plus particulièrement au titre de l’appel à projets « Soutenir les expérimentations et favoriser les synergies entre Structures de l’Insertion par l’Activité Economique (SIAE) sur le territoire parisien ».

Le FSE constitue le principal instrument financier de l’Union Européenne (UE) en faveur de l’emploi et de l’inclusion sociale. Son objectif premier est de soutenir la création d’emplois de meilleure qualité dans l’UE et d’améliorer les perspectives professionnelles des citoyens (jeunes, demandeurs d’emploi, inactifs, handicapés, salariés étudiants etc.), prioritairement en direction des groupes les moins qualifiés et les plus exposés au chômage et à l’exclusion.

En parallèle et en synergie, la Ville de Paris confirme son engagement en faveur de l’insertion par l’activité économique au service des plus démunis, et soutient les structures engagées dans une démarche expérimentale et innovante sur son territoire, entre autres, au travers du FSE dans le cadre de l’appel à projets susmentionné.

Les SIAE, et notamment les Ateliers et chantiers d’insertion (ACI), ne cessent d’investir des supports de production innovants, apprenants, ayant un impact environnemental et traduisant l’engagement sociétal des structures, généralement associatives, qui portent des projets d’insertion.

D’une part, pour ce qui est de la mutualisation de la professionnalisation, il s’agit d’utiliser trois leviers pour renforcer les compétences des SIAE :

Les volets d’action QVT et FEST font partie d’une expérimentation nationale portée par l’ANACT (Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail).

D’autre part, alliant des thématiques transversales liées à la professionnalisation et une filière spécifique, l’agriculture urbaine, le projet Cultivons la Ville vise à mettre en réseau les compétences des SIAE agissant sur le territoire parisien ou auprès de publics parisiens, dans la volonté de mutualiser des compétences et des savoir-faire. Ce afin d’encourager les liens entre les acteurs de l’insertion et les besoins du territoire, et d’élargir l’offre d’insertion, en apportant des solutions innovantes et pédagogiques pour les publics accompagnés.

Introduire l’insertion sociale et professionnelle dans la thématique de l’agriculture urbaine, c’est donner plus de visibilité à un secteur économique porteur mais, également, renforcer l’employabilité des salariés en parcours d’insertion par la diversification d’activités et par leur implication en tant qu’acteurs de la construction de la ville.

Les commentaires sont fermés.