L’edito du président – juillet 2018

NOTRe Territoire

Chères adhérentes,

Chers adhérents,

C’est avec un grand plaisir que nous vous accueillons pour cette Assemblée Générale 2017, la troisième depuis la création de Chantier école Bourgogne Franche Comté, la première pour moi en tant que Président.

Je commencerais par vous remercier tous, ici, pour votre investissement et la confiance que vous placez dans l’action de ce réseau.

Pour chantier école Bourgogne Franche Comté, l’année 2017 a été une année de  développement. Bien sûr nous aurions parfois aimé que les choses évoluent plus rapidement et que l’horizon soit plus clair.

Cependant, notre réseau a pris dans le contexte mouvant, sa place dans le paysage régional et sur les territoires. Affirmant notre identité de réseau des Entreprises Sociales Apprenantes, nous sommes aujourd’hui identifiés par les partenaires. Et, en nous engageant résolument dans des actions proches des territoires et des structures nous affirmons notre utilité et notre rôle d’acteur du développement territorial.

Bien sûr, du chemin reste à parcourir pour atteindre notre ambition d’efficience et de représentativité, et nous devrons encore (et toujours) trouver les moyens nécessaires à la mise en œuvre de nos actions.

Comment parler de notre réseau sans observer ce paysage complexe et parfois hostile dans lequel tout d’abord vous, les structures porteuses d’ACI, évoluez et tentez d’agir parfois avec peu de soutient et de reconnaissance.

En effet, lorsque les collectivités patinent, Les Ateliers Chantiers d’Insertion trinquent

Dans un contexte politique, où l’efficience à tout prix est de mise, où la refonte des compétences économiques des collectivités via la loi NOTRe crée un pilotage Région-Communautés de communes, qui en fonction des territoires à plus ou moins trouvé ses marques, quelle place est donnée aujourd’hui aux Ateliers et Chantiers d’Insertion, dans ce paysage politique aux compétences mouvantes ?

Nous devons sans cesse trouver les espaces d’écriture et de propositions, sur nos territoires, pour participer à la construction de la société de demain (Economie Circulaire, Recyclage, Gestion d’Espaces publics et naturels, Produits Bio, Réhabilitation d’espaces de vie,….).

Sommes-nous encore considérés comme les constructeurs, les « dénicheurs » des activités de demain, face à des gouvernants qui prônent l’innovation sociale par tous et à tous les étages ?

Comment réaffirmer et faire valoir notre posture en tant qu’acteurs incontournables de l’Insertion et de la société civile, alors que les mesures phares (PEC, PIC, réfomes de la formation et de l’assurance chômage …), ne laissent que peu d’espaces et de solutions pour nos structures et nos publics ?

Qu’elles perspectives à venir vont permettre de sécuriser et consolider les modèles économiques de nos structures ?

Comment vendre, notre plus-value sociale et environnementale sur nos secteurs d’interventions, nos territoires d’implantations ?

Telles sont les questions auxquelles nous devrions pouvoir répondre dès aujourd’hui et pour demain ; mais sans attendre, nous devons montrer et faire reconnaitre notre utilité, à la hauteur et à travers notre professionnalisme, la pertinence de nos champs d’expérimentations, nos réalisations et résultats, à l’heure où nos politiques se targuent de gouverner sans ostracisme.

Vous, porteurs d’ACI, vous avez choisi Chantier école réseau des Entreprises Sociales Apprenantes. Adhérer au réseau, c’est réaffirmer les valeurs de la Charte : mettre la solidarité avant tout, travailler ensemble dans et entre structures dans une œuvre collective, faire de nos activités des lieux apprenants et, des espaces de participation voire de débat ; et enfin agir pour les territoires, en proximité et pour le bien commun.

Choisir un réseau, c’est être convaincu du bienfondé d’avancer ensemble, de l’intérêt majeur de partager les compétences individuelles au profit de tous, d’évoluer ensemble dans la diversité mais vers le mieux et, de s’unir pour faire face aux difficultés que nous traversons.

C’est ainsi que je nous souhaite de travailler en 2018 !

Le Président CHANTIER école Bourgogne Franche-Comté

Jean-Christophe THIOLOT

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.